Tartar(e)

by Gari

 ARTISTE : Créateur. “Seul est artiste celui qui transforme le fin mot en énigme.”

Tartar(e), c’est Lux qui me l’a fait connaitre, il habitait aux Abattoirs dans une roulotte et il tournait avec l’équipe Générik Vapeur. Il faisait entr’autre un spectacle  terrible dans lequel il présentait le JT dans la rue avec mon grand frère Bob Passion.
Tartar(e), c’est un griot, un poète, un écrivain, un acteur, il habite aux quatre coins du monde et il joue partout, dans la rue, sans micro, torse nu et barbe au vent. Plus punk qu’un punk et plus stylé que n’importe quel VIP, son regard est contagieux, il bouscule l’ordinaire, démonte les idéaux reçus en racontant ses voyages, son art c’est sa vie !
Il est l’auteur du “Grand Fictionnaire du Théâtre de la Rue et des Boniments Contemporains” (L’entretemps) dans lequel j’ai puisé les définitions présentes sur le livret de “Camarade Lézard”.

 

Carlo & Léo

by Gari

 

Frit promo by Guh Pop

 

Petit Bonhomme de Neige

by Gari

Frit promo by Thierry Guillemette

Chanson Marseillaise Libérée

by Gari

C’est une chanson qui n’est pas provinciale, qui n’est pas satellite d’un centre qui ordonne, coordonne, choisit les canons, les diffuse. Une chanson affranchie, libérée de la pensée unique.Une chanson du oui, une chanson du pour, une chanson de la rencontre plutôt que de la rupture. Une chanson qui dialogue d’égal à égal et qui ré-opère l’interaction entre musique savante et folklore musical, à partir de là on peut comprendre pourquoi les Beastie Boys ou les Black Keys ne sont pas Français, chez eux le folklore et le savant jouent ensemble depuis toujours. En France, ce n’est plus le cas depuis le XVIIe siècle, merci Lully…

Gari Grèu – Si on était… Gari Grèu – Si on était…

Camarade Lézard en Filou

by Gari

 

La sieste – Gustave Caillebotte – 1877

Pourquoi tant d’agitation, pourquoi tant de pollution, pourquoi tant de raison et pourquoi tant de rossignols. Pourquoi tant d’exposition qui attire la population, pourquoi tant d’information. Ah quelle belle exhibition ! Pourquoi se crêper le chignon, pourquoi tant d’appellations et te monter le bourrichon pour une simple fellation. Pourquoi ta constipation suis un peu ta constitution et même si je déconne pourquoi se faire des illusions.
Et pourquoi les pins parasols et pourquoi les parasols peints, la condition sine qua non, consternation, contemplation, révolution, constellation, starisatlon, sensation, imagination, introduction, pénétration, condition de pénétration.
On te prend pour un couillon, le taux de pénétration tout à fait aéré cong, laisse aller l’imagination, la création et pour la dératisation et décroche toi du plafond l’antenne de la télévision, la réévaluation pensez à ma rétribution car dès que revient l’automne je ne veux pas jouer les factotums. Pourquoi la masturbation et pourquoi tant de mascarpone et je vis pour la sensation, harmonisation, sieston, aïolisation, immaculée conception, inflammation.
Tout à Fait aéré.
Jean Pierre Ive, poète 

http://iterimago.org/

Gari Grèu 2012

by Gari


by Stéphane Durel – 2011

Les Bras Croisés

by Gari


Si les travailleurs du monde entier (voulaient) l’emporter, il leur (suffisait) de prendre conscience de leur solidarité, de croiser les bras pour que le monde soit paralysé. Les travailleurs sont plus puissants avec leurs mains dans les poches que tout l’argent des capitalistes.
— Joseph Ettor IWW
IWW (Industrial Workers of the World) : Le syndicalisme révolutionnaire aux Etats Unis

Le XXe siècle américainHoward Zinn 

I Love America

by Gari

I Love America – altotype by Alfons Alt

Alfons Alt est un artiste-photographe Bavarois installé à la Friche belle de mai à Marseille, où il a créé un atelier expérimental sur les procédés photographiques alternatifs. Il a réalisé la majeure partie des images de “Camarade Lézard” en produisant des “altotypes” selon un procédé photographique pigmentaire et non argentique.
http://www.alfons-alt.com/alfonsalt-fr/Altotypie/resino.html

Alfons Alt Website

Camarades Lézards à brouettes

by Gari

Camarades Lézards

 

Une histoire de la résistance ouvrière au travail

Gari Grèu – Bourges 2011

by Gari

Gari Greu - Photo : Marylene Eytier

by Marylene Eytier – 2011

Pages :«12345»