Yes Papa, qu’es aquò?

by Gari

Yes papa qu’es aquò???

Une histoire à 2 francs née dans la tête d’Eric Burbail, mon collègue metteur en scène toulousain, réunir Tartar(e) (voir www.gari-greu.fr/2012/02/05/tartare/) le poète et Gari le Mc pour… faire ce qu’ils font habituellement seuls… ensemble. Tu parles d’une idée, il est bon le Burbail… Moi, Tartar(e), c’est Lux qui me l’a fait découvrir y’a 20 ans, je le connaissais de réputation, mais pas plus que ça.

 

Eric Burbail, Tartar(e) et GG.

Eté 2011 on se re-rencontre à l’occasion d’un de ses spectacles à Marseille,  clin d’oeil, bises, c’est bon la vie et ça part de là, on fait quoi? Ben on va se poser devant le camping car, Tartar(e) va partir couper du bois , me le ramener plus ou moins débité et je vais essayer d’en faire des meubles. On s’essaye, ça joue, on roule et y fait toujours beau.

 

 

Les 15 chansons que nous composerons pendant les 6 mois suivants seront abandonnées dès notre arrivée à Ouaga-Burkina en Février pour créer réellement le spectacle, l’apport de DJ Kayalik, l’immédiateté du sound system et sa pertinence quand il est posé dans la rue, nous font tirer un trait sur le travail préalable, on se met en danger à 2 jours du concert, impeccable!

 

 

Vinrent les concerts, on a arraché le morceau les doigts dans le nez, en toute simplicité, Tartar(e) est ravi que sa prose trouve sa mélodie mais que les spectateurs dansent sur elle, alors ça, c’est un pic ! On aurait pu (dû) prolonger toute la nuit mais je dois filer à l’aéroport avec Kayalik pour un concert à …Vitrolles.

On se retrouve deux mois plus tard à Ax les thermes pour une semaine de répétitions avant la 1ere le 11 mai au J4 à Marseille, dans le 17 arrondissement, village de containers bâti par Générik Vapeur, ou trône un géant de ferraille bras en croix, classe.

 

 

Et là c’est papa qui en parle le mieux: “Parfum de gigantisme hier soir : combat entre le Mistral et le Titan de Generik Vapeur à l’ombre des mats du plus grand voilier du monde. Et alors ! Sur ce ring de gigantisme déjanté, des glaçons dans le sang, nous fûmes David invités à la fête de Goliath, tous, artistes et spectateurs aspirés par l’énergie de nous hisser à hauteur du colossal, à cran sur l’essentiel : « bouger-bouger », chahuter le cerveau, voir la tempête souffler dans les voiles de la conscience légère, éolienne, hilare au spectacle de la folie des mondes. Secoués par la danse collective, festive, partouzarde d’étincelles, nous fûmes électrons dingues d’un seul atome minuscule ivre de sa vibration. Nous fûmes nains dans l’univers, au-delà du bonheur d’être là, voyants des utopies en libération de gravité, en lévitation de conscience. Ce ne fut pas un exploit, ce fut une exploration, une heure minuscule farcie de grandiose liberté qui me rappela que LIBRES ON N’A PEUR DE RIEN.”

Allez venez nous/vous voir.

Gari & Tartar(e)

 

 

 

Ouaga, la naissance de “Yes Papa”

by Gari

 FORGE AFRICAINE

JG Tartar(e) avec Diakita Diabaté.

Ça barde! Plus de tel, plus de bagnole, plus de baraque, que de la galère à visage humain et du bonheur au pied des baobabs… De la zique aussi pour exciter l’existence et de l’alternet pour partager ça.

Premier concert mi-février à Ouaga, Burkina Faso… Festival Acmur Rdv Chez Nous. Moment impérissable, bonheur équitable, survenir durable… Arrivée au pays des hommes intègres avec une douzaine de chansons, accueil au studio de Camille Louvel, l’homme qui a révélé Victor Demé à l’Europe. Ambiance bain de sueur…

La voix d’or du Burkina, Daitman Paweto, accompagne Deejay Kayalik ainsi que Oianou Diarra à la flute et Winse Timbiri à l’arc à bouche. A 10H00 et 40 ° démarrage et dans le four de ce studio opère l’alchimie, la forge de l’instant crame tout, les chansons écrites en Gaule fondent, se tordent et à mesure qu’elles se métamorphosent, l’équipe grimpe au plafond. A 13H31 dans ce volcan, plus rien ne reste de ce qui était prévu, remplacé par de la braise pure. On se regarde, on se tape les mains, Gari Greu lance un “YES PAPA” qui titrera le concert du lendemain. Là, bien sûr, on a mis le feu, et sous les étoiles j’ai reçu le cadeau de voir danser le public sur de la poésie. Gari me lance : “Tartar(e), on a inventé la danse consciente. ” Grandiose.

 

 

Un coucou à ceux qui pourront dire “j’y étais” : Mohamed Bechir (reporter Koyote News), Hopamin Général Otawtaw, Marcel le féticheur de comptes, Patrice Papelard (Villeurbanne), Patrick Roger, Daniel Andrieux (Atelier 231), Boniface Kagambega, Gervais Nombr, Thérèse Toustou, Christophe de Carabosse et sa famille, j’en passe et des pires…

GG à la Fête du Panier 2012

by Gari

Fête du Panier, Marseille, 16 Juin 2012.
Fotos by Pirlouiiit, NeuPhi.

GG à Couleurs Urbaines 2012

by Gari

Festival Couleurs Urbaines, La Seyne sur mer, 26 Mai 2012.
Fotos by Aurélie Jubert, Christophe Ruiz, Mélanie Doignon.

Démarrage de la tournée au Paradox à Marseille

by Marc

Fotos de Marc Liotard, alias “Le Marroneur”.

Gari Grèu 2012

by Gari


by Stéphane Durel – 2011

Gari Grèu – Bourges 2011

by Gari

Gari Greu - Photo : Marylene Eytier

by Marylene Eytier – 2011

Massilia Sous la Tente

by Gari

 

Massilia sous la tente by Chris Soprano – Sélestat été 2011

Pages :«12