Gari & Mago en concert à la maison!!!

by Gari

Adìu les amis, je serais en concert le 12 Février prochain au Portail Coucou à Salon (13) et le 13 Février à l’Espace Julien à Marseille (13).

Pour l’occasion je serais accompagné par mes camarades bretons de MAGO (Gérome et Max également membres du Collectif 13), on va se la régaler et on vous attend nombreux(ses), aïoli!!!

 

GG Mag 2

 

GG salon

 

la-plaine-independant-affiche

Oai Star se déplie en 2016

by Gari

Il n’est pas question de dormir!!!
Oai Star annonce son retour sur scène et dans les bacs en 2016.
Gari et DJ Kayalik sont actuellement en studio en compagnie de Dadoo, le « sale gosse », qui intègre le groupe en tant que Mc et co-réalisateur du nouvel album prévu pour l’automne 2016.

Foto by Romane Iskaria

Foto by Romane Iskaria

Un premier titre et une première salve de concerts sont prévus pour le printemps, l’album arrivera à l’automne. Enregistré au studio B112 à Marseille c’est un Oai Star new look qui va vous faire jomper. L’arrivée de Dadoo, armé de son flow chirurgical et de sa présence de dingue permet à Gari de retrouver un alter-égo, un compagnon de joutes, un deuxième avant-centre…

Oai Star s’en retrouve régénéré, la production débridée de Kayalik ( exit le band, le Oai Star se produira en sound-system cet été ), donne la couleur : Objectif Faya !!!

Fire à Nouméa

by Gari

Un mois de décembre à Nouméa, c’est… Comment dire ?

Je pense que le plus simple est d’affirmer que nous sommes en total décalage avec les habitudes du vieux continent. Pour vous dire, ici, décembre rime avec été, soirée, barbecues et concerts. Oui, concerts, et pas ceux qui font trembler le lagon. Non, on parle bien de ceux qui provoquent des tsunamis dans le Pacifique. Car en ce très estival mois de décembre, les organisateurs du groupe Bar en live ont mis la barre très haute. En particulier pour les habitants qui viennent de Marseille et de la Provence. Car ce mois-ci, c’est l’Aïoli qui est montée à Nouméa.

En effet, la tête d’affiche n’était autres que les joyeux excités de la bande à Gari et ce regretté Lux B, c’est-à-dire les Oaï Star. Oui, les Oaï Star sont à Nouméa en ce début de mois pour mettre le oaï sur les baies de la capitale de la Nouvelle-Calédonie. Trois dates au programme, dont deux qui ont tout pour marquer les esprits.

C’est lors de la première date que l’ambiance fut la plus déjantée, dans la salle du Bohème, pub situé sur la Baie des Citrons. Le groupe a mis en marche toute la puissance et l’énergie de Marseille, sous une chaleur accablante, et a donné ce qu’il avait dans le ventre pour faire danser, jumper et vibrer un public ivre de son punk-rock : les festivités sont lancées sans attendre avec un « Baleti Atòmico » en ouverture, afin de faire grimper la température. Parmi le public, les fans sont ravis et la foule commence à danser sous les riffs de Buzz… Tout est réuni pour dégager une ambiance digne de la ville phocéenne. Nous ne sommes pas au Panier mais pas loin. Le public « local », lui, est surtout curieux, ce qui ne l’empêche pas de se laisse prendre dans la magie du groupe qui ne lésine pas pour faire danser les gens.

Les grands titres du groupe sont ainsi mis en avant avec bien sur le célèbre « Mets les Watts » qui fait son effet en faisant danser tout le public sur le son des deux guitaristes. Il faut dire qu’ils savent mettre le feu mais aussi inviter le public à danser avec « Funky Plomberie » ou encore « Les poètes du tiroir ». Et toutes ces invitations font exploser le thermomètre. La salle du Bohème se transforme petit à petit en un four où tout le monde donne ce qu’il a dans le corps pour mouiller le maillot.

Certes, nous ne sommes pas ici pour un match de Gala mais pour faire trembler la salle comme il faut. Le titre « Comme un fumigène » provoque l’hystérie collective. Le public pogote et les gens slamment pour remercier aux Oaï Star de venir partager avec nous la magie de Marseille et l’enchantement du lagon.

Et le groupe n’est point avare car nous avons droit de découvrir en avant-première les premiers titres du futur opus. Titres sans nul doute taillés également pour la scène.

Le concert prend fin au terme d’une heure vingt de show, ce qui peut paraître court. Mais au vu de la chaleur de ces soirées d’été (plus de 30°C en cette soirée du 6 décembre) c’est assez difficile pour le public de rester à fond tout le temps. Surtout quand on se prend des missiles sonores dans les esgourdes pour faire danser la cité Nouméenne.

Une ambiance atomique, voilà ce qui s’est passé lors des trois shows du groupe le plus fou de la cité Phocéenne, qui après ces trois dates estivales, allait repartir pour deux dates hivernales en Serbie. Merci encore les Oai Star pour nous avoir fait danser jusqu’à plus soif.

JR.

Texte original pécho sur Marseille en live !

Oai Star au Bohème.

Oai Star au Bohème.

Oai Star à la Bodéga.

Oai Star à la Bodéga.

 

GG au Bohème.

GG au Bohème.

 

Oai Star hate sneakers.

Oai Star hate sneakers.

 

Oai Star à la Bodéga.

Oai Star à la Bodéga.

 

Fire à la Bodéga.

Fire à la Bodéga.

 

Métronomax en plein effet.

Métronomax en plein effet.

 

Gari aux Escapades de Château-Arnoux

by Gari

Gari Grèu aux Escapades de Château-Arnoux – 5 Juillet 2013 – Vidéos by Fred Reggaelover

 

« Les cheminots de Ste Marthe » (Garibaldi)

 

« Fais Semblant » (Ridel – Garibaldi)

Yes Papa aux Invites de Villeurbanne

by Gari

Yes Papa aux Invites de Villeurbanne – 21 et 22 Juin 2013

 

 

 

ALBAN ET MYRIAM

Alban promenait sa dégaine macho de 6 ans autour de la scène pendant la « balance », il s’approche de Pilou (26 ans, sonorisateur) en lui parlant comme à un retraité en fin de parcours pour lui réclamer du rap, Pilou a bien du mal à le convaincre que le rap… Il connaît ! Alban se casse avec une moue de chamelle de vizir, l’air de penser « les vieux ont jamais été si démagos »… Passe le concert, applaudissements… Myriam (8 ans ?) s’approche de la scène, robe citron, grands yeux, regard aspirateur d’âme et me dit « C’était très bien le concert ! » Peu de spectateurs ont, comme elle, la capacité de ne pas se laisser aveugler par les paillettes du spectacle et sont capables, simplement, de venir offrir ces quelques mots que l’artiste épuisé écoute vaguement mais dont la musique fraternelle l’apaise. Alors, j’appelle Gari, ils se confient… Photo ! –

 Gari et Myriam

 Le parc de la Doua lors du second soir juste avant d’y aller…

 Biyé, Biyé…

 Kayalik à la fin… Noyé!!!

Gari au Luc en Provence

by Gari

Grand merci à Daddy Celse pour les photos.

 

 GG

 

 Maurizio Lo Cicéro

 

GG & Robinho

 

« Vé une vraie main de feignant… »

 

GG

 

Yes Papa, qu’es aquò?

by Gari

Yes papa qu’es aquò???

Une histoire à 2 francs née dans la tête d’Eric Burbail, mon collègue metteur en scène toulousain, réunir Tartar(e) (voir www.gari-greu.fr/2012/02/05/tartare/) le poète et Gari le Mc pour… faire ce qu’ils font habituellement seuls… ensemble. Tu parles d’une idée, il est bon le Burbail… Moi, Tartar(e), c’est Lux qui me l’a fait découvrir y’a 20 ans, je le connaissais de réputation, mais pas plus que ça.

 

Eric Burbail, Tartar(e) et GG.

Eté 2011 on se re-rencontre à l’occasion d’un de ses spectacles à Marseille,  clin d’oeil, bises, c’est bon la vie et ça part de là, on fait quoi? Ben on va se poser devant le camping car, Tartar(e) va partir couper du bois , me le ramener plus ou moins débité et je vais essayer d’en faire des meubles. On s’essaye, ça joue, on roule et y fait toujours beau.

 

 

Les 15 chansons que nous composerons pendant les 6 mois suivants seront abandonnées dès notre arrivée à Ouaga-Burkina en Février pour créer réellement le spectacle, l’apport de DJ Kayalik, l’immédiateté du sound system et sa pertinence quand il est posé dans la rue, nous font tirer un trait sur le travail préalable, on se met en danger à 2 jours du concert, impeccable!

 

 

Vinrent les concerts, on a arraché le morceau les doigts dans le nez, en toute simplicité, Tartar(e) est ravi que sa prose trouve sa mélodie mais que les spectateurs dansent sur elle, alors ça, c’est un pic ! On aurait pu (dû) prolonger toute la nuit mais je dois filer à l’aéroport avec Kayalik pour un concert à …Vitrolles.

On se retrouve deux mois plus tard à Ax les thermes pour une semaine de répétitions avant la 1ere le 11 mai au J4 à Marseille, dans le 17 arrondissement, village de containers bâti par Générik Vapeur, ou trône un géant de ferraille bras en croix, classe.

 

 

Et là c’est papa qui en parle le mieux: « Parfum de gigantisme hier soir : combat entre le Mistral et le Titan de Generik Vapeur à l’ombre des mats du plus grand voilier du monde. Et alors ! Sur ce ring de gigantisme déjanté, des glaçons dans le sang, nous fûmes David invités à la fête de Goliath, tous, artistes et spectateurs aspirés par l’énergie de nous hisser à hauteur du colossal, à cran sur l’essentiel : « bouger-bouger », chahuter le cerveau, voir la tempête souffler dans les voiles de la conscience légère, éolienne, hilare au spectacle de la folie des mondes. Secoués par la danse collective, festive, partouzarde d’étincelles, nous fûmes électrons dingues d’un seul atome minuscule ivre de sa vibration. Nous fûmes nains dans l’univers, au-delà du bonheur d’être là, voyants des utopies en libération de gravité, en lévitation de conscience. Ce ne fut pas un exploit, ce fut une exploration, une heure minuscule farcie de grandiose liberté qui me rappela que LIBRES ON N’A PEUR DE RIEN. »

Allez venez nous/vous voir.

Gari & Tartar(e)

 

 

 

Flavia Coelho et GG à la Cigale le 16 nov

by Gari

Tudo Bom!!! Flavia invite Gari en 1ere partie le 16 novembre 2012 à la Cigale (Paris).

Export Import 

Réservation

« L’employé » live à Chanteix 2012

by Gari

GG à Couleurs Urbaines 2012

by Gari

Festival Couleurs Urbaines, La Seyne sur mer, 26 Mai 2012.
Fotos by Aurélie Jubert, Christophe Ruiz, Mélanie Doignon.

Pages :12»