Gari & Mago en concert à la maison!!!

by Gari

Adìu les amis, je serais en concert le 12 Février prochain au Portail Coucou à Salon (13) et le 13 Février à l’Espace Julien à Marseille (13).

Pour l’occasion je serais accompagné par mes camarades bretons de MAGO (Gérome et Max également membres du Collectif 13), on va se la régaler et on vous attend nombreux(ses), aïoli!!!

 

GG Mag 2

 

GG salon

 

la-plaine-independant-affiche

Oai Star se déplie en 2016

by Gari

Il n’est pas question de dormir!!!
Oai Star annonce son retour sur scène et dans les bacs en 2016.
Gari et DJ Kayalik sont actuellement en studio en compagnie de Dadoo, le « sale gosse », qui intègre le groupe en tant que Mc et co-réalisateur du nouvel album prévu pour l’automne 2016.

Foto by Romane Iskaria

Foto by Romane Iskaria

Un premier titre et une première salve de concerts sont prévus pour le printemps, l’album arrivera à l’automne. Enregistré au studio B112 à Marseille c’est un Oai Star new look qui va vous faire jomper. L’arrivée de Dadoo, armé de son flow chirurgical et de sa présence de dingue permet à Gari de retrouver un alter-égo, un compagnon de joutes, un deuxième avant-centre…

Oai Star s’en retrouve régénéré, la production débridée de Kayalik ( exit le band, le Oai Star se produira en sound-system cet été ), donne la couleur : Objectif Faya !!!

Vous êtes des DINGUES!!!

by Gari

Et voilà, la tournée 2015 s’est achevée dans la joie (et la nostalgie) à Grande-Synthe. 60 concerts depuis le 13 mars dernier, 50 000 km parcourus en France, Belgique, Suisse (et même un peu d’Espagne émoticône wink).Une année de dingue ou le C13 est né sur scène !! Vous nous manquez déja.On revient vous voir dès que possible.On vous aime,VOUS ÊTES DES DINGUES !!!
Le C13

Merci à tous!!!

Merci à tous!!!

Massilia Tour 2014 / 2015

by Gari

C’était les 30 ans, ça faisait un moment, on en avait tous envie, on s’est régalés!!! 

Retour sur une année de tournée en images, au passage big up à tous nos amis photographes, talentueux, passionnés, merci à eux pour ces instants captés qui resteront à jamais…

 

Devant le garage par Momo Lo Cicero – Marseille Juin 2014

 

Soufflage de bougies à la Fiesta des Suds, Oct 2014

Soufflage de bougie par la Nuit Magazine – Marseille oct 2014

 

MSS docks

Massilia fait chavirer les Docks des Suds – DR – Marseille oct 2014

 

MSS Zio Eloi

Trois Mc’s sur la version par Zio Eloi – Marseille Oct 2014

 

MSS Fred Mutryn

Fada du Reggae par Fred Mutryn – Paris déc 2014

 

MSS adrien zagatti

Gari au marqueur par Adrien Zagatti – Marseille jan 2015

 

MSS Yoshi montp

Massilia au Rockstore par Yoshi – Montpellier dec 2014

 

MSS montp

Cherchez Gari par Marge Galvez – Montpellier déc 2014

 

MSS anton

Kayalik et Gari au bord de la Garonne par Anton Coste – été 2015

 

MSS manosque Perry

Le tenu de micro par Fred Perry – Manoque été 2015

 

MSS Garo Nicolas Jacquemin

Garorock à l’heure de l’apéro par Nicolas Jacquemin – Marmande été 2015

 

MSS bus

Dans le bus après la douane par Juario Hamilton – Péage de ??? été 2015

 

MSS Louguite Paparasé

Gari et Kayalik au contrôle par Louguite Paparasé – été 2015

 

MSS L'abbé Taillère

La relève par l’Abbé Taillere

 

Massilia reviendra faire un petit tour des festivals l’été prochain, faut qu’il voit ça ce minot…

Aioli

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oai Star en studio

by Gari

Janvier 2014, après 7 concerts de chauffe plutôt encourageants il est temps de rentrer en studio pour enregistrer les nouveaux morceaux. Tout commence par 2 jours de répétitions au Nomad Café, les guitares et la batterie vont être enregistrées en même temps pour capter l’énergie, Buzz, Mo et Max doivent donc jouer les yeux fermés et être très en place, on ne veut pas éditer les prises et tout recaler, cet album sera sauvage.

L’enregistrement durera 5 jours, au studio K à Port de Bouc chez nos amis de Kanja, Dubmood et Simon sont au contrôle, après une journée de réglages les corps instrumentaux seront enregistrés en 2 jours, la tournée de chauffe a payé.

Les overdubs et les voix seront dans la boite en 2 jours, le rockn’roll c’est tout à fond.

Et les chansons alors? Peut-être un peu moins rigolardes que par le passé, ce disque s’adresse autant aux kids plein d’envies qu’aux papets plein de vies, il parle à l’autre, il motive, il s’engatse, il se met le feu, il est vivant.

3 textes ont été écrits avec Tartar(e) parce que c’est naturel, on joue ensemble sur Yes Papa, on s’inspire, c’est parfait, 1 texte avec Serge Scotto parce que ça vient aussi de loin, on se connait depuis des lustres (il chantait dans les Steaks groupe mythique à Marseille avant d’être auteur de polars) et nous n’avions jamais eu l’occasion de croiser le fer, mission accomplie, on en reparlera…

Etape suivante, faire le ménage dans toutes ces pistes et transformer ça en quelque chose d’écoutable, la mission de Dubmood et Simon, nos geeks sont au turbin pendant qu’avec Momo et Buzz on se casse aux bahamas…

Merci au studio K, Pilou, Denis, Jean-Claude, Chourmo Nico, Stef Lopez et à la maire de Port de Bouc car elle est bonne…

Dubmood et Simon au contrôle.

Dubmood et Simon au contrôle.

 

Recording drums and guitars.

Recording drums and guitars.

 

Métronomax.

Métronomax.

 

Je saurais jouer je leur montrerais moi...

Je saurais jouer je leur montrerais moi…

 

Maurizio.

Maurizio.

 

Overdub de cloche...

Overdub de cloche…

 

Micro voix...

Micro voix…

 

Gari Grèu.

Gari Grèu.

 

C'est dans la boite.

C’est dans la boite.

 

Fire à Nouméa

by Gari

Un mois de décembre à Nouméa, c’est… Comment dire ?

Je pense que le plus simple est d’affirmer que nous sommes en total décalage avec les habitudes du vieux continent. Pour vous dire, ici, décembre rime avec été, soirée, barbecues et concerts. Oui, concerts, et pas ceux qui font trembler le lagon. Non, on parle bien de ceux qui provoquent des tsunamis dans le Pacifique. Car en ce très estival mois de décembre, les organisateurs du groupe Bar en live ont mis la barre très haute. En particulier pour les habitants qui viennent de Marseille et de la Provence. Car ce mois-ci, c’est l’Aïoli qui est montée à Nouméa.

En effet, la tête d’affiche n’était autres que les joyeux excités de la bande à Gari et ce regretté Lux B, c’est-à-dire les Oaï Star. Oui, les Oaï Star sont à Nouméa en ce début de mois pour mettre le oaï sur les baies de la capitale de la Nouvelle-Calédonie. Trois dates au programme, dont deux qui ont tout pour marquer les esprits.

C’est lors de la première date que l’ambiance fut la plus déjantée, dans la salle du Bohème, pub situé sur la Baie des Citrons. Le groupe a mis en marche toute la puissance et l’énergie de Marseille, sous une chaleur accablante, et a donné ce qu’il avait dans le ventre pour faire danser, jumper et vibrer un public ivre de son punk-rock : les festivités sont lancées sans attendre avec un « Baleti Atòmico » en ouverture, afin de faire grimper la température. Parmi le public, les fans sont ravis et la foule commence à danser sous les riffs de Buzz… Tout est réuni pour dégager une ambiance digne de la ville phocéenne. Nous ne sommes pas au Panier mais pas loin. Le public « local », lui, est surtout curieux, ce qui ne l’empêche pas de se laisse prendre dans la magie du groupe qui ne lésine pas pour faire danser les gens.

Les grands titres du groupe sont ainsi mis en avant avec bien sur le célèbre « Mets les Watts » qui fait son effet en faisant danser tout le public sur le son des deux guitaristes. Il faut dire qu’ils savent mettre le feu mais aussi inviter le public à danser avec « Funky Plomberie » ou encore « Les poètes du tiroir ». Et toutes ces invitations font exploser le thermomètre. La salle du Bohème se transforme petit à petit en un four où tout le monde donne ce qu’il a dans le corps pour mouiller le maillot.

Certes, nous ne sommes pas ici pour un match de Gala mais pour faire trembler la salle comme il faut. Le titre « Comme un fumigène » provoque l’hystérie collective. Le public pogote et les gens slamment pour remercier aux Oaï Star de venir partager avec nous la magie de Marseille et l’enchantement du lagon.

Et le groupe n’est point avare car nous avons droit de découvrir en avant-première les premiers titres du futur opus. Titres sans nul doute taillés également pour la scène.

Le concert prend fin au terme d’une heure vingt de show, ce qui peut paraître court. Mais au vu de la chaleur de ces soirées d’été (plus de 30°C en cette soirée du 6 décembre) c’est assez difficile pour le public de rester à fond tout le temps. Surtout quand on se prend des missiles sonores dans les esgourdes pour faire danser la cité Nouméenne.

Une ambiance atomique, voilà ce qui s’est passé lors des trois shows du groupe le plus fou de la cité Phocéenne, qui après ces trois dates estivales, allait repartir pour deux dates hivernales en Serbie. Merci encore les Oai Star pour nous avoir fait danser jusqu’à plus soif.

JR.

Texte original pécho sur Marseille en live !

Oai Star au Bohème.

Oai Star au Bohème.

Oai Star à la Bodéga.

Oai Star à la Bodéga.

 

GG au Bohème.

GG au Bohème.

 

Oai Star hate sneakers.

Oai Star hate sneakers.

 

Oai Star à la Bodéga.

Oai Star à la Bodéga.

 

Fire à la Bodéga.

Fire à la Bodéga.

 

Métronomax en plein effet.

Métronomax en plein effet.

 

Y faisait chaud à Nyons…

by Gari

Le retour du Oai Star

by Gari

C’est à la fin de l’année 2012 que nous avons décidé, avec Dubmood de composer le futur du Oai Star. Un futur que nous imaginions d’emblée beaucoup plus direct et rockn’roll que sur « Manifesta » notre dernier album paru en 2009.
Pendant plusieurs mois nous allons bosser tous les 2 dans son studio armés d’un micro, d’un moog, d’une guitare, d’une game boy et de tout le savoir-faire de Dubmood.

Dubmood at work.

Dubmood at work.

Une vingtaine de nouveaux morceaux vont naitre. Pour les paroles je collabore avec Tartar(e) sur 3 titres et avec l’auteur de polar Marseillais et ami de longue date, Serge Scotto.
Eté 2013 il faut commencer à penser à la scène et nous ne sommes plus que 2 depuis que Buzz a décidé d’arrêter la musique à la fin de la dernière tournée.
D’abord il faut un batteur, Dubmood pense à Métronomax qui l’accompagne sur son projet solo, on se rencontre, il est jeune, souple, il a les yeux qui brillent, une culture musicale aiguisée. Un essai plus tard l’affaire est entendue, il est l’homme de la situation.

photo

Métronomax in the kitchen.

Nous décidons de revenir sur scène avec 2 guitaristes, comme à l’époque de « Va à Lourdes », les compositions l’exigent et moi j’aime bien ça, faire l’avant-centre avec 2 ailiers, à l’ancienne.
Je propose d’essayer Mo Lo Cicéro qui m’accompagne depuis 2 ans sur la tournée Gari Grèu, Mo c’est un frère, punk dans l’âme, artiste multi-carte, il a la Oai Star attitude déposée par Lux B, c’est le bon choix à coup sur.

MO G

Mo and GG.

Pour le second poste c’est plus compliqué, après avoir essayé 2 guitaristes, on se rend compte avec Dubmood que le profil que l’on recherche va être quasiment impossible à trouver, un mec pro, pas trop branché, efficace, qui adhère au concept etc…
Mais, coup de théâtre, j’apprends que Buzz arrête son nouveau boulot et qu’il veut revenir à ses 1eres amours, ni une ni deux je l’appelle et l’affaire est entendue assez rapidement, Buzz sera le re-nouveau guitariste du Oai Star.
L’équipe est presque au complet, Kwouette notre éclairagiste tatoué repart pour un tour, ne reste plus qu’à trouver un sonorisateur. Après plusieurs essais nous rencontrons Simon, qui a un peu le même profil que Max, nouvelle génération pas blasée, et nous décidons de travailler ensemble en live et en studio ou il va épauler Dubmood pour réaliser le nouvel album.
Voilà on est en Nov, les 2 premiers concerts approchent, après 6 jours de répétitions le répertoire historique et 7 nouveaux morceaux sont au point, le son est fat, le Oai Star est de retour.
Le 16 novembre à Nyons dans une Cigale remplie par 400 furieux la soirée sera… enfumée… L’envie de fumi étant plus forte que les 2 gars de sécu… ça va pour cette fois mais on le répète, les fumis c’est en extérieur (quand il n’y a pas d’arbre au-dessus…).

Apéro parking traditionnel à Nyons.

Apéro parking traditionnel à Nyons.

Malgrè une sono fatiguée on dirait que le Oai Star ne s’est pas arrêté 3 ans, exit les chansons « douces » comme « Chérie » ou « Feignant », le nouveau répertoire est résolument rockn’roll, jouer les nouveaux morceaux sera un bon entrainement en vue de l’enregistrement du nouvel album qui aura lieu en Janvier.

Buzz guit live

Buzz at Nyons.

Gari au Molotov.

Gari au Molotov.

Re-belote le 21 novembre au Molotov qui est l’ancien Balthazar, repris en main par une équipe de jeunes énergiques notre ancienne salle fétiche a pris un coup de peinture salvateur, c’est la 1ere fois que l’on y retourne, la soirée sera bouillante, tout le monde ne pourra pas rentrer, on sera même obligés de stopper une demi-heure pour cause de surchauffe générale (matériel, public), bref un concert mythique comme d’habitude dans ce lieu unique où le Oai Star est né en 2001.

Oai au Molotov...

Oai au Molotov…

Prochaine étape la Nouvelle Calédonie, on n’est pas rendus…

OAI STAR is back!

by Gari

Foto by Olivier Audouy https://www.facebook.com/Photolive30

 

Gari aux Escapades de Château-Arnoux

by Gari

Gari Grèu aux Escapades de Château-Arnoux – 5 Juillet 2013 – Vidéos by Fred Reggaelover

 

« Les cheminots de Ste Marthe » (Garibaldi)

 

« Fais Semblant » (Ridel – Garibaldi)

Pages :1234»