Biografìa

“Une musique des peuples, qui peut être celle de créateurs, mais de ceux qui créent dans, par et pour le peuple…”

Cette phrase de Claude Sicre, Gari Grèu pourrait se l’attribuer car c’est en cultivant la tradition et la maîtrise des chanteurs de rue qu’il grave en musique les textes de nos quotidiens, de ce qui nous obscurcit les temps libres et nous éclaircit les moments de vie ; des chansons qui nous guident dans les pas de Dame Réalité : dans un temps qu’on se doit de ne jamais oublier.

L’album “Camarade Lézard” va désormais permettre à “l’Òme” de s’asseoir sur les bancs, sous “Les arbres du parc” des quartiers de la ville… au “Balcon” de sa Ville : Marseille.

On y retrouve sa lumineuse ambiance chaude et cosmopolite, sa perpétuelle ballade afro-caribéenne, où l’échange et les différences culturelles construisent, à chaque angle de rue, une invitation au voyage permanent. Par le biais des messages de luttes contemporaines, “lo cantaire” y pose un regard rayonnant de soleil libertaire, de résistance Garibaldienne, d’utopisme debout.

Soutenu dans ses déambulations de chansonnier par Magid Cherfi, Moussu T et Franck Vandecasteele, ou même en reprenant Bourvil, Gari Grèu réussit à nous faire voyager intelligent dans ses rythmes enjoués. Une ode à l’écoute de l’autre, un hommage à l’anonyme qui vit sa sueur, une invitation à l’ami(e) que tu ne connais pas encore, une heure avant, pour que le micro se fasse l’ambassadeur là où il “Faut pédaler”, là où on sait qu’on a raison de vouloir aimer, là où l’évasion musicale est la plus sûre des thérapies face aux maux d’une société étouffée. Oui Gari ! “Si on était un peu moins con, on voterait pour des poètes.”

Invité au début des années 90 dans la formation marseillaise MASSILIA SOUND SYSTEM pour immiscer une note rock-pastaga avec Lux Botté, Gari deviendra rapidement un M’c polyvalent, reggaetisant les débats, la chanson d’amour ou encore d’opinion, tout en maitrisant la mixette pour honorer le sound system “Old School” en compagnie de Moussu T, Papet J et Lux B.

Avec Lux B, ils forment en 2001, en parallèle de la scène massilienne, OAÏ STAR, un duo explosif qui les emmènera sur les routes d’Òc et d’autres mondes. A travers un rockn’roll libre et affranchi, c’est en anti-starification réactive qu’ils s’imposeront comme les ambassadeurs des “Poètes du Tiroir” et de la promotion du “joyeux bordel” : le OAÏ !!!

Ainsi, durant ce septennat, quatre albums, dont un live, graveront à jamais les meilleures recettes pour faire péter les plombs aux voisins grincheux… À la disparition trop soudaine de son compère Lux, Gari Grèu, l’orphelin du òai, donnera une continuité contemporaine au OAÏ STAR, en conjuguant ses textes et leurs élans avec les sons de Dubmood, novateur suédois alliant chipmusic et hip-hop pour l’album Manifesta (2009).

Commentaires fermés